Skip to main content

TROIS PETITS CHATS

samedi 11 septembre – mercredi 29 septembre 2021

À partir d’une pièce ou série choisie par le commissaire auprès d’un artiste invité, ce dernier sélectionne à son tour une pièce auprès d’un autre artiste, et ainsi de suite jusqu’à un total de dix artistes.

Les artistes, intégrés à la construction de leur exposition, déploient alors un regard interne sur leurs pièces et celles de leurs contemporains, éclatant leurs lectures en autant de points de vue. Le principe de cette exposition est donc d’initier un mouvement, de créer une situation au sein de laquelle une chaîne de corrélations se déploie pour que chacune des œuvres résonne avec les autres, sans être enfermée dans l’illustration d’un propos fini. Elle souhaite donner à voir les œuvres comme autant de propos ouverts, de parties visibles d’un réseau de correspondances invisibles. L’exposition ainsi conçue invite à repenser le collectif et l’inclusion des artistes dans les processus de diffusion de leurs œuvres, en explorant un possible écosystème de l’image.

Cadavre exquis, dominos ou dorica castra 2 : le jeu, s’il s’assume comme tel, porte également avec lui une forme politique. Par résonance avec les avant-gardes, à travers la toile de Raphaël-Bachir Osman qui ouvre la sélection, cette proposition cherche à repenser l’exposition de groupe à travers la polyphonie qu’elle compose temporairement. L’entité tutélaire du commissaire, impuissant après l’ouverture des vannes, ne peut plus agir sur ce processus qu’en choisissant de les refermer.